Nouvelle escale : Fest’Arts Libourne

Départ mercredi 6 août : destination Libourne pour la 23e édition du festival Fest ‘Arts.

Jeudi 7 août : Libourne, c’est un peu comme si on jouait à domicile. On croise des amis du Pays Basque, des professionnels avec qui on travaille, des compagnies amies et des amis dans des compagnies, et on a un peu l’impression de se retrouver à une grande fête de famille.

Les Mystérieuses Coiffures dévoilent leur univers à La Centrale, village du Festival, un vrai lieu de vie : on y retrouve les pros, la presse, un espace bar et une scène. Nous serons 4 compagnies à nous partager la scène, et cette centrale devient très vite notre QG. On échange, conseils, souvenirs de festivals, astuces techniques, et on apprécie l’accueil des bénévoles et des techniciens du lieu.

 

La centraleLa centrale

 

Les Mystérieuses Coiffures et les marquises marionnettes sont sur scène! Un moment unique, elles qui d’habitude, battent le pavé des rues. Très vite elles s’installent dans une ambiance de petit théâtre. Les petites filles coiffées font office de figurantes et descendent de la scène comme on descendrait les marches du Grand Palais!!! Tour à tour c’est un défilé de marquises et valets prêts pour le goûter d’Alice. Premier jour, les marionnettes prennent leurs marques.

Vendredi 8 août : 8h : petit café traditionnel sur la place de la ville, pour humer les humeurs du jour, ouir les rumeurs sur tel ou tel spectacle!

L’humeur du jour : la menace de l’orage et des pluies diluviennes annoncées en fin d’après midi et le risque d’annulation des représentations.
Libourne se réveille tranquillement, jour de marché. Dans ce festival à taille humaine, règne une douceur de vivre. Ici pas de flyers ou affiches à outrance, pas la course à la surenchère publicitaire! On discute autour d’un café avec le serveur, on retrouve toujours quelqu’un à la Centrale qui vous vantera les qualités d’un spectacle. Un festival à la dimension populaire.

Ce matin les marionnettes ont des fourmis dans les pieds et ont bien envie de fouler les pavés. Nous voilà partis en déambulation. Elles pavanent dans la rue piétonne, un bonjour au marchand de glace, un baiser volé au petit garçon dans sa poussette, une danse improvisée devant le marchand de journaux. Fières, elles savent déjà qu’elles ont conquis leurs prétendants et leur donnent rendez vous à 14h30, l’heure du bal… de la représentation!!

Un soleil radieux envahit la Centrale, une chaleur accablante s’installe dans l’atmosphère, on pressent l’orage, qui finira par tomber 2h après notre spectacle. La pluie torrentielle a lavé la ville et a causé quelques annulations.

Samedi 9 août : c’est bien sûr l’orage qui fait la une des journaux, ce matin et qui pique la vedette aux compagnies. Mais une photo des Mystérieuses Coiffures se glisse dans la page du festival. Ce dernier jour sera pluvieux mais heureux. Le public est au rendez-vous sous son parapluie. Enthousiaste, souriant, il soutient l’artiste sous la pluie. Une belle récompense!

Dernière escale, dernier festival d’été : Aurillac du 20 au 23 août. Larguez les amarres!!!